fbpx

La vie d’entrepreneur

Je me souviens du printemps 2003, en plein milieu de soirée, je parlais au téléphone avec ma mère qui habitai la belle ville de Québec, ou je suis née. Mon fils Tristan écoutait de la musique dans le salon et mon fils Didier jouait dans sa chambre. J’entends un drôle de son et le chien japper. Je dis à ma mère que je vais la rappeler.  Je vais voir et mon fils était en convulsion sans raison apparente et je ne savais pas ce qui arrivait.  Je téléphone au 911 et demande à Didier d’aller chercher le voisin pour m’aider. L’urgence santé me demandait de tourner Tristan sur le côté, mais il était trop lourd.  Les mois qui ont suivi ont été pénible. N’importe quel parent veut penser que c’était seulement un accident et que cela ne reviendra pas. Sauf que… cela est revenu régulièrement et ce malgré les médicaments du neurologue.

Pourquoi je vous raconte tout ça?

Parce qu’à ce moment là j’ai dû prendre une décision en tant qu’entrepreneur.  Je ne pouvais pas avoir une entreprise qui me gardait loin de la maison et laisser mon fils seul.

Je venais de terminer un mba (maitrise en administration des affaires) et j’avais fais une spécialité en commerce électronique.  C’était tout nouveau.

J’ai joins mon conjoint de l’époque dans son entreprise en m’occupant des finances et marketing depuis mon bureau à la maison et puis j’ai joins également une entreprise en marketing de réseau.  J’étais tellement contente de faire la promotion de mes produits via des annonces sur le web. En 2004, 2005 et 2006, les entrepreneurs mettaient leurs publicités sur « La toile du Quebec » et cela fonctionnait très bien. C’était la période ou Google n’avait pas la grosse part du marché encore.

Comme beaucoup de maman j’ai opté  d’utiliser la nouvelle vague numérique pour le bien-être de mes enfants.

Et vous?

Quelle est votre histoire en tant qu’entrepreneur? Quel a été ou est votre moment tournant ou charnière où vous avez décidé de promouvoir votre entreprise ou produits en ligne?

J’ai hâte de vous lire.  Laissez votre histoire dans les commentaires juste en bas.

A bientôt

Hélène Laflèche